Le Salon 2020

Les artistes du Salon rendent hommage à
DRAGONETTE de VARINE-BOHAN
autour du thème « Figures »
du 18 septembre au 18 octobre 2020

André Dunoyer de Segonzac
encre sur papier
Dragonette de Varine-Bohan
Présidente du salon Souvenir de Corot de 1996 à 2019
© Franck Parisis

HOMMAGE À DRAGONETTE DE VARINE-BOHAN
1943-2020

Le Souvenir de Corot nous propose cette année une édition 2020 émouvante, avec une superbe évocation des thèmes et artistes mis en lumière par ce salon depuis ces vingt-cinq dernières années.

Vingt-cinq années au cours desquelles Dragonette de Varine-Bohan a mis sa créativité, son amour de l’histoire, de la culture et des arts, son carnet d’adresses aussi, au service de cette association qu’elle a animée avec enthousiasme, ouverture d’esprit et générosité. Elle nous a quittés cet hiver et mérite bien cet hommage.

Ce salon nous fait voyager à travers les styles, les formes et les expressions de l’art ; les membres de l’association ont eu la responsabilité de sélectionner en picorant tout le long d’un quart de siècle de salons les pièces les plus emblématiques parmi toutes celles qu’avait choisies la petite nièce d’André Dunoyer de Segonzac. Je tiens à la remercier encore pour ce don fait aux Viroflaysiens de son temps et son talent.

Je souhaite longue vie au Souvenir de Corot et à ses bénévoles qui, sans nul doute, sauront poursuivre son œuvre, partager avec nous leurs connaissances et nous ouvrir les yeux sur les artistes de notre région.

Bonne découverte ou redécouverte dans ces allées de l’Ecu de France.

Merci, Dragonette.

Olivier Lebrun
Maire de Viroflay
Vice-Président du Conseil départemental des Yvelines


Dragonette de Varine-Bohan lors du salon Souvenir de Corot et Ysabeau Tay-Botner, peintre – 2015
© Franck Parisis

HOMMAGE À DRAGONETTE DE VARINE-BOHAN
1943-2020

Dragonette de Varine-Bohan, Chevalier des Arts et des Lettres, présidente depuis vingt-cinq ans du Salon « Souvenir de Corot » nous a quittés le 9 mars dernier ; un hommage particulier lui est rendu au Salon 2020.

Dans sa jeunesse, Dragonette a côtoyé les plus grands artistes de l’époque en travaillant plus de quinze ans avec son grand-oncle, André Dunoyer de Segonzac dont elle est devenue la mémoire. Après la mort de ce dernier, elle crée avec son amie d’enfance la Galerie Varine-Gincourt, rue du faubourg Saint-Honoré. La galerie exposera de nombreux artistes du « Souvenir de Corot » : Danièle Fuchs (à l’initiative du Salon avec Michel Ney et Robert Traut), François Legrand, Patrick Descamps, Vincent Breton, Françoise Naudet, Michel Lefebvre, Jacques Coquillay, Michel Ney et bien d’autres…

Quelques années plus tard, en 1996, Draga, comme l’appelaient affectueusement les artistes, prend la présidence du Salon « Souvenir de Corot », créé en 1952 par André Dunoyer de Segonzac. Elle continue à y promouvoir “des créateurs formidables”, aimait-elle à dire, près de soixante-dix chaque année, sous le « patronage » bienveillant d’un grand Maître autour duquel s’articulait une exposition parallèle. C’est ainsi que Camille Corot bien sûr, tout comme Courbet, Toulouse-Lautrec, Goya, Signac, Lalique, Chagall… ou encore Camille Claudel ont accompagné les artistes.

La relève est là ; le Salon du « Souvenir de Corot » va continuer à vivre grâce à tous ses membres et leur devise qui n’a jamais changé : « ni jury, ni récompense ».

Longue vie au Salon !

Adieu Draga, vous nous manquerez.


HOMMAGE À DRAGONETTE DE VARINE-BOHAN
Autour du thème « Figures »

PEINTRES, AQUARELLISTES, GRAVEURS

ARVEILLER-LANER
AUDEBRAND
BARABÉ
BATOGÉ
BOUTIGNON
BUFFET
CAMIJO
CHAMAILLARD
COFFINET
DEBUSSCHÈRE
DEMAY
DESCAMPS

DUNOYER de SEGONZAC
FROMONOT
FUCHS
GILLET-CHÉDEL
HERRAULT
JAEGER GUTH
JOUENNE
KOUZMINE
LEROY
de MARLIAVE
de MOULINS
NOLIN

NORCHEN
PACOUIL
du PLESSIS
QUENTIN
ROCH de HILLERIN
ROCHE GARDIES
SISSUNG
TAY BOTNER
TOURNON
VAUCOURT
WEYGAND

SCULPTEURS

AUFFRET
BUXIN
CHAMPETIER de RIBES
COQUILLAY
CORBIN
DERNY
FAVARD

GINIOUX
HERMELIN
KAÏNOU
KOWALSKI
LESIEUR
LEVESQUE
MIRANTE
MOUSSETTE

PAILLUSSEAU
PIGEON
PLATEK
RAMON
SEGUIER
TÉZENAS du MONTCEL
VARGAS
ZEÏLÉ

« Je me suis associé à leur groupe dont j’étais l’aîné, j’ai suggéré de placer la jeune société sous le patronage du grand Camille Corot qui peignit longtemps à Ville d’Avray, et dont le nom symbolise la qualité, la mesure et la pureté de l’Ecole Française.
Le nom : Souvenir de Corot, fut alors adopté. »

André Dunoyer de Segonzac – Extraits – 1972


CONFÉRENCE DE CÉCILE COUTIN

Conservateur en chef honoraire du Patrimoine
« Dunoyer de Segonzac – 1884-1974
et son rayonnement sur le groupe des Scottish colorists »
Samedi 10 octobre 2020 à 15 h
Galerie à l’Ecu de France – « salle du séchoir » – 76, avenue du Général Leclerc
Réservation obligatoire au 01 39 07 11 80