Le Salon 2019

Salvador Dali – « La danse »

Hommage à Dali

Autour de la Divine Comédie de Dante

Dali – « Le Purgatoire », Chant 21, La Source

Il y a 30 ans, Salvador Dali quittait notre monde.
Peintre, sculpteur, graveur surréaliste et père de la « Déclaration d’indépendance de l’imagination des droits de l’homme à sa propre folie », son nom est connu de tous, et chacun a immédiatement à l’esprit quelques-unes de ses œuvres excentriques, qui intriguent les enfants et les adultes, qui interpellent sans jamais laisser indifférent.
Mais, grâce à cette nouvelle exposition remarquable que nous propose le Souvenir de Corot en cette fin d’été 2019, on le redécouvre sensible, plus raisonnable peut être, mystique certainement.
Iconoclaste à l’égard de tout ce qui est à la mode, il consacra 10 années à « La Divine Comédie » de Dante, sur 100 aquarelles qu’on aurait du mal à lui attribuer tant on est loin de la provocation, du trompe-l’œil et du calembour visuel. Le trait est fin, élégant.
Viroflay est fière de rendre hommage à Salvador Dali, et je remercie très sincèrement
la Présidente, Dragonette de Varine-Bohan, et tous les membres de l’association du Souvenir de Corot pour cette chance de le découvrir sous un jour nouveau.

Olivier Lebrun
Maire de Viroflay
Vice-Président du Conseil départemental des Yvelines


En 1950, Salvador Dali réalise 100 aquarelles illustrant les 100 chants de « La Divine Comédie » de Dante. Le gouvernement italien décide finalement que l’œuvre de Dante se doit d’être illustrée par un peintre italien.
« Les Heures Claires », enthousiasmés par cet ensemble, achetèrent l’exclusivité des droits de reproduction du Maître. Les textes et illustrations ont été gravés et imprimés sous la direction de Jean Estrade. Les œuvres ont été créées selon la technique de la gravure sur bois, un total de 3 500 blocs de bois sculptés par Raymond Jacquet, soit environ 35 blocs distincts par image.
Dante a connu Béatrice âgée de 9 ans. Cette idylle, considérée comme une fabulation, est née dans l’esprit du poète mort en 1321, à Ravenne.

Dali – « Le Paradis », Chant 8, La plus grande beauté de Béatrice

« La Divine Comédie » de Dante est de tout temps, c’est-à-dire aussi de notre temps, dans l’histoire de l’Humanité. Elle inspire depuis sa création : beaux-arts, architecture, littérature, musique, danse, cinéma et même aujourd’hui les jeux vidéo !
J’ai découvert ce travail de Dali dans une galerie à Saint-Tropez, en 1960, et j’ai été transportée et enthousiasmée par la poésie qui s’en dégageait. J’espère que votre promenade dans notre 68e salon vous procurera autant de joies et de rêves que j’ai ressentis, il y a bien longtemps…
Et que les artistes qui ont travaillé sur ce thème vous entraîneront vers… leurs Paradis !

Dragonette de Varine-Bohan


Salvador Dali

Dali – « L’Enfer », Chant 23, Le supplice des Hypocrites

1904 – Naissance à Figueras, en Espagne. Très jeune, il montre des dons pour le dessin.
1921 – Il entre à l’école des Beaux-Arts à Madrid. Il habite à la résidence universitaire où il se lie d’amitié avec Lorca et Bunuel.
1926 – Premier voyage à Paris, où il rencontre Picasso en avril. Il est exclu des Beaux-Arts.
1929 – En compagnie de Miro, il rencontre Gala, la femme d’Eluard qu’il épouse en 1934.
1932 – Il participe à la 1ère exposition surréaliste aux Etats-Unis.
1939 – Les relations sont rompues avec le groupe surréaliste et avec André Breton qui le surnomme Avida Dollars. En novembre, « Bacchanale », livret et décor de Dali est donnée au Metropolitan Opera de New-York.
1940 – Dali et Gala s’exilent à New-York jusqu’en 1948.
1946 – Projet de dessin animé avec Walt Disney. Décors pour le film d’Alfred Hitchcock, « La Maison du Docteur Edwards ».
1949 – Décors pour Peter Brook et Visconti.
1958 – Dans le cadre de l’Exposition Universelle à Bruxelles, il présente au Pavillon Espagnol son œuvre « St Jacques de Compostelle ».
1960 – Une remarquable exposition des 100 aquarelles, saluée unanimement par la presse, a lieu au Palais Galliera, à Paris, au mois de mai, en présence du Maître.

Dali – « Le Purgatoire », Chant 20, Avarice et prodigalité

1961 – « Ballet de Gala », à Venise, décor et livret de Dali, chorégraphie de Béjart.
1968 – « Je suis fou du chocolat Lanvin ». Ce spot publicitaire diffusé à la télévision française le rend encore plus populaire, notamment grâce à son jeu de moustaches.
1979 – Grande rétrospective Dali, au Centre Georges Pompidou à Paris, et ensuite à la
Tate Gallery, à Londres.
1984 – Dali est très gravement brûlé lors de l’incendie de sa chambre, au château de Pubol.
1988 – Première exposition de Dali, en Union Soviétique, au Musée Pouchkine, à Moscou.
1989 – Dali s’éteint le lundi 23 janvier. Il repose dans la crypte de son Museo-Teatro de Figueras. Par testament, il lègue l’ensemble de ses biens et de son œuvre à l’Etat espagnol.

« La seule différence entre moi et un fou, c’est que je ne suis pas fou. »

Salvador Dali


Thème de l’exposition : « Hommage à Dali »

Autour de la Divine Comédie de Dante

Peintres, Aquarellistes et Graveurs

  • Adnet
  • Arveiller
  • Audebrand
  • Baduel
  • Barabé
  • Batogé
  • Boutignon
  • Breton
  • Buffet
  • Camijo
  • Chamaillard
  • Coffinet
  • Commère
  • Coquillay
  • Cunéo
  • Debusschère
  • Demay
  • Descamps
  • Dubau
  • Dunoyer de Segonzac
  • Fromonot
  • Fuchs
  • Garmirian
  • Gillet-Chédel
  • Gillon
  • Helme
  • Herrault
  • Jaeger Guth
  • Jouenne
  • Kouzmine
  • Lefèbvre
  • Legrand
  • Lejeune
  • Leroy
  • de Marliave
  • Melmoux
  • Ney
  • Nolin
  • Norchen
  • Pacouil
  • du Plessis
  • Quentin
  • Roch de Hillerin
  • Roche Gardies
  • Sissung
  • Tay Botner
  • Thiry
  • Tournon
  • Vaucourt
  • Weygand

Sculpteurs

  • Buxin
  • Coquillay
  • Corbin
  • Derny
  • Favard
  • Hermellin
  • Kaïnou
  • Kowalski
  • Lesieur
  • Levesque
  • Mirante
  • de Monneron
  • Moussette
  • Paillusseau
  • Pigeon
  • du Plessis
  • Ramon
  • Tézenas du Montcel
  • Vargas
  • Zeïlé

Pascal Duriez

Imprimeur d’art

Explications des techniques d’impression des lithographies et des bois gravés
Samedi 28 Septembre 2019 de 15 h à 18 h
Galerie à l’Écu de France – Entrée libre

Dali – « Le Paradis », Chant 1, Dante

Lithographies et bois gravés de Salvador Dali
pourront être acquis pendant le salon.

Renseignements : 06 61 12 20 16